Chocolat

Le délice des Dieux préparé par Marchesi 1824 à partir du précieux cacao Criollo

Le chocolat est la gourmandise préférée de tous. Un sujet donnant lieu à d'infinies déclarations passionnées : c'est bon pour le cœur, pour l'esprit et tant d'autres choses. Tout commence par le cacaoyer. Partons à la découverte de la création du chocolat Marchesi 1824 : de sa culture au Venezuela à sa transformation en Italie.

Il est difficile d'imaginer un monde sans chocolat. Il est partout. Déclamé et acclamé par des artistes et des écrivains tels que Mozart, Marcel Duchamp, Gabriel Garcia Marquez et Roald Dahl, il fait partie intrinsèque de notre culture, de nos vies et de nos souvenirs d'enfance. Mais il n'en a pas toujours été ainsi.

 

Le chocolat n'a fait son apparition en Europe qu'au XVIIe siècle. Il ne délectera par la suite, et ce, pendant de nombreuses années, que l'élite de la société et uniquement sous forme de boisson. En effet, la forme solide dont nous raffolons tous désormais n'apparaîtra qu'à la moitié du XIXe siècle, quelques temps après la fondation de la Pasticceria Marchesi originale.

 

Marchesi 1824 ne sélectionne que les meilleurs ingrédients. Dans le cas du chocolat, seule la fève criollo rare et noble, venant exclusivement de plantations sélectionnées au Venezuela, est utilisée. Ne représentant qu'un pourcentage infime de la production mondiale, cette variété est incontestablement la "reine des cacaos".

 

Naturellement, son statut privilégié a un prix. La culture des plantes criollo est un défi et la récolte est une tâche méticuleuse. Néanmoins en privilégiant ce cultivar fragile, Marchesi 1824 contribue à préserver son arôme unique pour les fins connaisseurs de chocolat à l'échelle mondiale.

 

Le processus magique de transformation des fruits amers du cacaoyer en chocolat aromatique Grand Cru commence lorsque les cabosses récoltées sont ouvertes pour en exposer la pulpe et les graines. Celles-ci sont ensuite étalées pendant plusieurs jours, laissées fermenter pendant une semaine, brassées à pieds nus et enfin séchées sous le soleil de l'Amérique latine.

 

Les fèves utilisées par Marchesi 1824 sont ensuite expédiées en Italie pour la torréfaction, le concassage (ce processus lent, doux et traditionnel exalte l'arôme riche du chocolat) et enfin le tempérage assurant une texture veloutée parfaite. Le chocolat est maintenant prêt pour créer des pralines, des œufs de Pâques, des gâteaux, des dragées et autres délices tant convoités par nos clients depuis que la Pasticceria Marchesi originale lança, il y a bien longtemps, ses exquises créations au chocolat.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir une meilleure expérience. En fermant cette bannière ou en continuant à naviguer, vous consentez à l'utilisation de cookies. Politique relative aux cookies